En matière de production d'électricité, la France a jusqu'à présent essentiellement choisi le nucléaire et se pose aujourd'hui la question de savoir si elle va ou non poursuivre dans cette voie.
L'EPR (pour European Pressurised Reactor), réacteur nucléaire de troisième génération est une évolution des réacteurs actuels, développé par Areva et Siemens et pourrait représenter l'avenir du nucléaire en France. Sans révolutionner la technologie des centrales mises en service depuis des décennies, il présente des avancées qui pourraient s'avérer intéressantes.

Technologie déjà ringarde selon les uns, avancée indispensable selon les autres, l'EPR divise. Ses caractéristiques techniques, économiques et sécuritaires sont remises en cause par des associations opposées au projet. Mais le débat ne s'arrête pas là puisque l'utilité même du projet est sujette à controverse. En effet, agir dès maintenant alors que la production française d'électricité est largement excédentaire, est-ce se donner de la marge pour prendre ensuite les meilleures décisions ou n'est ce qu'une manière pour le lobby nucléaire de continuer à vendre ses produits ?

Une autre question primordiale est de savoir à qui revient la décision. Car est-ce au gouvernement, à EDF ou à la population de prendre la décision par referendum ? Historiquement, la question du nucléaire a toujours été très peu publique. La décision de la construction des centrales actuelle fut prise à la suite d'un débat interne entre le CEA, EDF et le gouvernement, sans que les citoyens n'aient à s'exprimer sur le sujet. Pendant des décennies, le nucléaire fut entouré d'un très grand flou et si depuis une dizaine d'année l'opinion publique s'est emparée du débat, la législation classe encore aujourd'hui une grande partie des informations concernant le nucléaire comme secret-défense. Dans ce contexte où les informations sont limitées et où les décisions ont été jusqu'à présent prises de manière unilatérales, il s'agir d'étudier la place du débat public dans cette controverse originale.

Site réalisé par Jtef en 2004.